« No-vax pour Djoko »

Il croyait pouvoir « rentrer à la maison » les mains dans les poches et le sac de tennis en bandoulière. Et le taulier de Melbourne avait des arguments sérieux.
Neuf fois vainqueur de l’Open d’Australie, l’occasion de rafler un 21e titre du Grand Chelem et donc de surclasser les tenants des titres (20 victoires), Roger Federer et Rafaël Nadal, Novak Djokovic était à deux doigts d’accéder au toit du monde du tennis.

Dans sa course au titre, le champion serbe avait oublié quelques détails : la pandémie qui bouleverse la planète,  les mesures adoptées par les Etats pour contenir ce désastre sanitaire et les sacrifices des populations pour les respecter.
Alors, lorsqu’il s’est présenté le 5 janvier dernier à l’aéroport de Melbourne pour défendre son titre dans ce tournoi (17/30 janvier), la police des frontières lui a signifié que n’ayant pas apporté la preuve de ses vaccinations contre le Covid-19, le numéro 1 mondial ne pouvait pas obtenir son visa d’entrée. D’autant que le champion a toujours laissé planer le doute sur sa vaccination. La loi s’appliquant à tous, donc à chacun  , « Djoko » a été logiquement assigné dans un centre destiné aux réfugiés en situation irrégulière. Un hôtel sans étoile pour un joueur qui en compte tant !

« No-vax », comme on le surnomme, n’a pas lâché l’affaire en produisant une demande d’exemption. Selon ses avocats, le fait d’avoir été testé positif le 16 décembre lui conférait le droit de disputer l’Open. Les batailles juridiques qui ont suivi lui ont permis d’obtenir gain de cause… sur la forme. Et sans doute pourra-t-il disputer l’Open d’Australie.

Novak Djokovic a cédé la première manche, gagné la deuxième mais, quoiqu’il arrive, a perdu le match. Aux yeux du peuple australien qui depuis deux ans respecte des confinements et des mesures sanitaires drastiques, aux yeux de tous ces enfants qui adulent des champions dont l’exemplarité devrait être irréprochable ; pour tous ces amoureux du tennis qui détestent les mauvais joueurs.

Mais de tout cela, « Djoko » n’en a cure. N’a-t-il pas posé sans masque avec des enfants alors qu’il avait été testé positif au Covid-19 la veille !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s